On craque!!!


Cela fait un an déjà…..et la dégradation de la santé mentale de la population se dégrade, car le combat contre la pandémie de la COVID 19  a trop duré!  Après deux confinements et un an écoulé, l’anxiété et les crises d’angoisse en lien avec l’isolement augmentent rapidement au sein de la population touchant toutes les couches de la société. Je constate ce phénomène grandissant au sein de ma patientèle et les prises en charge de dépression et états anxio-depressifs ne cessent de croître.

Troubles du sommeil, difficultés d’endormissement, réveils nocturnes avec impossibilité de se rendormir, troubles anxieux, avec irritabilité, agressivité, envie de se replier, de ne plus communiquer, méfiance envers les autres, refus e sortir, boulimie, anorexie, troubles alimentaires compulsifs, migraines, stress, douleurs somatiques, contractures musculaires,…..les corps souffrent et les esprits aussi.

Les personnes n’ont plus d’envie, plus de projets, plus de créativité ni d’humour, plus d’enthousiasme, bref, n’y croit plus et se découragent en montrant un état de résignation.

Je propose aux personnes qui consultent un temps de relaxation à mon cabinet durant l’heure de face-à-face, temps de lâcher-prise, du corps et de l’esprit, afin de prendre un moment de sérénité pour sentir son corps, être en contact avec soi-même et se poser car l’angoisse et l’anxiété épuisent les organismes. Cette prise en charge cognitivo-comportementale aide dans la gestion du stress qui bloque la respiration par l’angoisse. La pandémie exacerbe les peurs et empêche d’agir de façon logique.  L’effet boule de neige de la COVID sur la population empêche certaines personnes d’agir et de gérer. Nous répondons tous à la peur par le combat, la fuite ou l’inhibition, selon sa sensibilité à la menace. Nous avons tous besoin de soutien, tout en reconnaissant que nous savons faire preuve d’autonomie et d’indépendance. Néanmoins, actuellement un soutien émotionnel est indispensable poiur certains, afin d’éviter de sombrer dans une dépression sévère.  Ma démarche est utile pour parvenir à prendre de la distance au lieu de penser aux pires scénarios que le cerveau sait très facilement proposer! Avec cette mise à distance, notre capacité d’adaptation est encouragée et ainsi, tout en prenant soin de soi, on prend conscience que l’issue n’est pas si négative . On peut alors reprendre le contrôle de sa vie ….Se faire aider, c’est toujours bien, et c’est bien mieux que s’enfermer dans son anxiété et glisser dans l’isolement et la dépression! Les troubles anxieux sont fréquents actuellement , et une anxiété forte et durable menace le fonctionnement normal de chacun dans la vie quotidienne. Leur repérage est constaté dans toutes les couches de la population, alors il ne faut pas hésiter à consulter, car ils entraînent progressivement des comportements d’évitement et une inquiétude excessive permanente, des troubles panique,  des phobies, des peurs,  qui peuvent persister.

N’hésitez pas, venez consulter!

Posted in Le monde du travail

Share your thoughts

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.*